Towards an Archival Concept of Evidence

Jennifer Meehan

Abstract


Evidence is an important concept for archivists at the same time that it is a hard one to pin down in so many words. Our understanding tends to suffer from a general assumption that the notion is somehow self-evident (that we know what we mean without having to spell it out), as well as from a narrow conceptualization that inextricably links the notion with legal rules, accountability, and corporate memory. With the renewed interest in and debate surrounding the subject in recent years (especially since the advent of electronic records), it is important for archivists to clarify and elaborate on our ideas of evidence and to work towards formulating our own concept with a meaning expressed and explored in archival terms. This paper seeks to do so by tracing an archival concept of evidence as a relation between record and event (drawn from legal conceptions of evidence as a relation between two facts), by considering the concept’s various assertions about the nature of records and certain archival processes, and by imagining the possible applications and implications of the concept as a term of archival thought and practice. In the end, this paper does not seek to offer a singular archival meaning of evidence so much as to begin a line of inquiry that hopefully opens up our understanding of evidence and leads to different discussions of some of the key ideas informing and shaping our individual and collective practice.

 

RÉSUMÉ
La valeur de preuve (« evidence ») est un concept important pour les archivistes; cependant, elle n’est pas facile à définir. Notre compréhension de l’expression « valeur de preuve » est souvent limitée par une supposition que cette notion est claire en soi (que l’on s’entend sur le même sens des mots sans les définir explicitement), ainsi que par une conceptualisation restreinte qui rattache inextricablement la valeur de preuve aux règlements légaux, à l’imputabilité et à la mémoire corporative. Depuis quelques années, on assiste à une remontée de l’intérêt envers la valeur de preuve et à une intensification du débat à son sujet, surtout depuis l’avènement des documents électroniques. Il est alors primordial que les archivistes clarifient et élaborent le concept de la valeur de preuve, afin d’arriver à en formuler une définition propre à l’archivistique. Ce texte tente justement de faire ce travail, en montrant que le concept de la valeur de preuve découle de la relation entre le document et l’événement (comme la conception légale de la valeur de preuve qui est une relation entre deux faits), en pesant les diverses affirmations émanant du concept de la valeur de preuve au sujet de la nature des documents et de certaines activités archivistiques, et en imaginant les applications et les implications possibles du concept comme un terme exprimant la pensée et la pratique archivistiques. Finalement, ce texte n’a pas pour but de présenter une seule et unique définition archivistique de la valeur de preuve, mais plutôt d’entamer un questionnement qui, on le souhaite, mènera à une meilleure compréhension de ce concept et à de nouvelles discussions portant sur quelques unes des idéesclés qui informent et qui forment notre travail individuel et collectif.


Full Text:

PDF




Archivaria, The Journal of the Association of Canadian Archivists | ISSN: 1923-6409